Projets déjà réalisés

 CONSTRUCTION de l’ ECOLE de KOUTOUKPA

2010-2011

Participation financière

Toutes les personnes ci-dessus ont participé financièrement à la construction de l’école en milieu rural au Togo: KOUTOUKPA
Projet d’une association locale avec l’aide financière du Comité des Parents d’ Elèves, la Commune et quelques Donateurs amis de l’ Association rurale, et également l’ Association P.LE.I.A., ayant bénéficié d’une subvention du Conseil Général, après étude d’un dossier.

 

 

 

 

2012

Les toilettes sèches pour l’école, pas d’autre possibilité pour le moment

   


LE CAS DE GREGOIRE de 2010 à 2014

qui reste suivi jusqu’à aujourd’hui et plus encore

une longue histoire en détail

en 2010, je découvre avec stupéfaction, cet Enfant!!

Grégoire 4 ans est né avec une malformation congénitale, et depuis sa naissance doit rester debout sur sa jambe gauche.C’est lors d’une promenade à l’intérieur du village de Koutoukpa que j’ai découvert ce petit garçon. Malformation surprenante, sans attendre je décidai d’entreprendre les démarches nécessaires.

2012

La constitution du dossier médical de Grégoire est complète à ce jour. Les analyses et tests demandés ont été réalisés en fin Aôut 2011, après quelques résultats discordants qui ont du être renouvelés

L’ opération est très lourde, très délicate d’ou ces mois d’attente.

Tout reste en étude, des risques existent, une rééducation bien spécifique et très longue, l’enfant devant rester en France en maison d’accueil.

Le passe-port de Grégoire est prêt.

Comptons sur les maillons de  » CHAINE de L’ESPOIR« !!!!!! GOSPEL= APPEL à DIEU

Lors de mon séjour en Mars 2012:

Nous avons passé un agréable moment avec Grégoire, beaucoup d’attention et d’affection font que nous sommes très proches maintenant;

Apprendre à se connaître est très important car Grégoire devra passer plusieurs mois à Paris en rééducation, sans sa famille proche. Des visites seront à ce moment là un grand réconfort.

Des mois de patience ont passé et toujours rien depuis, que ce soit des nouvelles de Paris ou Lomé, d’où la décision de relancer le dossier en Aôut 2012.

Après contact avec Chaîne de l’Espoir Paris, la personne responsable du dossier ne me donne guère d’ESPOIR, cela serait devenu une question financière.

Tout cela est très anormal quand nous voyons les info à la TV , sur les magasines, la publicité et l’argent dépensé dans d’autres cas.

Donner ESPOIR à Grégoire et à ses parents en mailant « nous allons prendre en charge le petit Grégoire ».

Se rétracter et tout à fait triste!

Mais à force de faire appel à Dieu! GOSPEL

Notre chorale GOSPEL DESTINATION GOSPEL, étant l’élément principal de fonctionnement de l’Association PLEIA et la ténacité de sa présidente, qui téléphone au Togo le 17 Aôut 2012, et l’incroyable se produit! Le président d’une association locale et partenaire rencontre un ami, cet ami accompagné d’un chirurgien suisse en mission de 2 ans à Dédomé.

Ce chirurgien expliquant qu’il est au Togo pour soigner des cas de malformation des mains. De là est parti le cas du petit Grégoire pour sa jambe. Pourquoi pas une jambe si déjà ce chirurgien soigne une main! D’où la question de ce chirurgien: venez me montrer ce petit bonhomme!

La nouvelle d’apprendre que Grégoire pourra être opéré en trois fois, demain le 21 Aôut 2012 première opération.

Demain est un grand jour!

L’ opération a duré 6 heures,il faudra biensûr attendre pour la cicatrisation mais le petit garçon se porte bien.

Après quelques semaines, le chirurgien explique que si sa cuisse est bien formée, le genou par contre pose problème car il n’a pu le débloquer qu’à 90°.Le reste de la jambe, à savoir,tendons, ligaments, muscles sont très atrophiés.

Marcher normalement restera impossible. Son petit pied reste totalement dépourvu d’os.

Seul un orthopédiste pourra juger de la suite à donner.

Un déplacement s’avère nécessaire pour suivre le cas de Grégoire et une visite de « la dame blanche qui va le faire marcher », comme il dit, va lui apporter beaucoup de joie

De nouvelles radios pour faire un bilan de cette 1ère intervention, qui révèlent l’absence de rotule.

Pour cela, l’enfant sera dirigé vers l’hôpital de Lomé et reçu par le Professeur GNASSINGBE Chirurgien Orthopédiste Spécialisé .

Il pourra juger de l’importance de ce cas de malformation.

Des frais importants sont à prévoir, aussi la Présidente et toute son équipe vont mettre en place des Actions de Sensibilisation, des Concerts GOSPEL et autres.

Vous pouvez faire un don et vous en serez vivement remerciés. MERCI. AKPE.

(chèque à l’ordre de PLEIA)

P.L.E.I.A. Maison de la Musique 10 rue des Dominicains 67500 HAGUENAU

2013

En Janvier 2013, la Présidente fait le voyage puisqu’elle a obtenu un RV avec le professeur Knassingbé et avec l’enfant se rend à l’hôpital Tokoin de Lomé.

Accompagnée du Papa et de Jean VOEMESSE, directeur d’école, nous sommes reçus par ce chirurgien trés sollicité. La consultation fut efficace puisqu’une prochaine opération est prévue dans peu de temps. Redresser la jambe du petit est le but de cette deuxième opération, et tenter de lui retourner le pied. Trés lourde opération.

Il ne sera pas footballeur, mais quelle joie de se tenir debout!

Toujours en relation avec une équipe sur place au Togo, représentée par Jean qui organise les déplacements, prend les contacts et prend beaucoup de temps dans les files d’attente (plusieurs heures parfois).

En Mai 2013, après avoir fait le nécessaire pour cette opération, à savoir l’achat de tout le petit matériel, une consultation chez l’Anesthésiste, une date est fixée au 13 Mai.

Organisation oblige pour le déplacement qui sépare Lomé du village (320 kms, aller-retour), et nous voilà sur les routes, installés dans un mimi bus surchargé de personnes et bagages. Des arrêts fréquents pour des raisons diverses ont fait que ce fut un voyage pénible sans parler de la chaleur.

Direction Hôpital Tokoin de Lomé à 20h le Dimanche, un lit réservé pour Grégoire que nous installons au mieux.

Il est 21h, et nous devons aller acheter la poche de sang prévue pour l’opération du lendematin.

Sur la liste, nous comprenons que Grégoire est en 2ème position. L’enfant doit être à jeun et c’est ce qui fut le plus difficile pour lui: ne pas manger.

Arrivés le matin assez tôt, nous sommes restés à attendre des heures. La faim s’est fait ressentir et nous allions chacun notre tour trouver de quoi manger, et surtout sans le montrer à Grégoire qui pleurait.

C’est vers 16h que le surveillant nous a rejoint pour nous annoncer l’annulation de l’opération (13 Mai 2013)qu’ils doivent reporter.

En fait le cas précédant Grégoire a provoqué de graves problèmes qui ont obligé le chirurgien à se reposer.

Le cas de Grégoire étant également délicat, ils ont préféré le programmer sur un jour moins chargé.

Déception de chacun, car nous nous étions tous préparés intérieurement à ce moment important, et puis Grégoire retrouvant le sourire puisque nous nous sommes empressés de le nourrir. Et de là, rentré à la maison de nos amis ou Grégoire a pu jouer avec son petit copain Joel.

La maman restée au village a de suite été prévenue car la veille elle était très inquiète.

Mais ce n’est que partie remise….

Quelques semaines plûtard, une nouvelle convocation pour cette opération, le petit Grégoire est hospitalisé le Dimanche.

Là un autre problème survient: Grégoire fait une allergie au produit anesthésiant (Juin 2013). De ce fait, un traitement de trois mois est imposé et suivi par un allergologue. Analyses de contrôle tous les mois.

Nous arrivons en Automne 2013, le temps des congés du Professeur (5 semaines en Octobre/Novembre 2013)

Une date est prévue le 18 Novembre, le petit Grégoire rentre à l’hôpital le Dimanche soir, et là encore un empêchement dans la nuit, le décès de la soeur du Professeur.

Notre partenaire qui se dévoue, sur place, et gére toutes ces démarches, est totalement découragé.

Il faut savoir qu’à chaque fois, les déplacements sont difficiles et côuteux. L’hébergement et les repas également sont à organiser.

Toujours en relation avec l’assistant du Professeur, je suis tenue au courant et là, aux dernières nouvelles, 25 Novembre:

le Professeur doit partir en mission en Côte d’Ivoire! C’est vrai que là, les dates toujours reportées pour l’intervention sont inquiètantes.

Nous ne savons pour combien de temps il sera absent du Togo.

Prochainement, je me rends à Lomé.

2014

Janvier/Février 2014

Mon séjour servira à faire le nécessaire pour avoir un bilan de la situation, car report sur report, c’est quelque part anormal!

Le 13 Janvier, je me rends, toujours accompagnée de mon guide (Jean, partenaire associatif) à l’hôpital.

Indescriptible, inimaginable, ce monde qui fourmille partout.

Un parcours obligé pour atteindre le bureau du surveillant, totalement surchargé, mais volontaire et sérieux. De là, Direction bureau du Professeur,

En conférence!.

Au bout d’une heure d’attente avec une autre personne, il sort de la salle mais ne peut prendre le temps de nous saluer: Urgence au bloc!!

Nous retournons chez le surveillant qui nous dirige vers l’anesthésiste pour la prescription d’une prise de sang. Là aussi une file d’attente inimaginable!

La prescription obtenue, direction Laboratoire pour la prise de sang. Résultat demain.

RESUME de l’Allergoloque 15 Janvier 2014:

Suite à réaction allergique à type de prurit, juste au début de l’anesthésie:

opération impossible.

L’enfant a été en contact avec de l’halothane (fluothane), sérum glucosé iso, des gants et de l’intraflon.

* IgE à 273,81 UI/ml. La norme=0,8-52 UI/ml

* Eosinophilie à 590 NE/mm3. La norme est entre 0- 400UI/mm3

* Les tests cutanés aux latex, au sérum glucosé iso sont négatifs.

* Le test à l’halothane n’a pas été fait compte tenu d el’absence de structure

adéquate pour la réalisation de cet examen.

L’enfant a été mis sous anti-hytaminique; une amélioration a été obtenue mais le prurit a repris quelques jours après l’arrêt du traitement.

L’enfant est trés allergique avec une hyper IgE et une hyper éosinophilie;

cependant les tests aux latex et au SGI sont négatifs.

L’halothane n’ayant pas été testé, nous ne pouvons pas conclure pour cette molécule.

L » Hôpital de la Capitale est totalement dépassé, surpeuplé!

Il faut pourtant soigner Grégoire

A près toutes ces péripéties,

un peu de détente au village avec Jean et le Papa de Grègoire. Gardons ESPOIR!!

C’était l’événement au village, Grégoire peut aller à l’école tout seul. D’habitude son Papa le portait. Grégoire fut très fier de se déplacer avec ses béquilles et ses petits copains lui ont fait une escorte bien chaleureuse.

En attendant le feu vert du Professeur, qui selon la dernière prise de sang, l’anesthésiste a donné un avis favorable.

Un RV à 7h du matin le Lundi 17 Février 2014 nous a été donné à l ‘Hôpital.

Pour être bien présent, Jean est parti de chez lui le Dimanche, en moto il a parcouru 160kms (comme à chaque fois quand il y a rendez-vous, analyses ou autres..).

De 7h à 9h30, l’attente fut inutile. Il n’a pas rencontré le chirurgien. « il a du aller rencontrer les étudiants au campus.. »

Directeur d’école, dévoué à la cause de Grégoire, abandonne à chaque fois son travail et cela devient totalement inquiètant.

« Vous serez programmés » lui confirme le surveillant!

et le temps va passer. Grégoire grandit et l’opération, déjà trés délicate, serait-elle encore possible?

Et ce chaque semaine, Jean appelle et toujours des reports, reports, reports.

En Mars, le chirurgien devait se rendre à deux reprises à Kpalimé.

Nous sommes en Avril 2014, une année perdue pour nous puisque, depuis Mai 2013, rien n’a été fait.

Non seulement l’Espèrance pour la famille et nous-mêmes, et puis le côté dépenses inutiles..

Nous sommes le Dimanche 13 Avril.

Date prévue pour l’opération de Grégoire Lundi 14 Avril.

Etre à jeun depuis la veille est exigé, Petit Grégoire a bien du mal de ne pas pouvoir manger.

Trés impatiente, mais restant sur mes gardes à ne pas me réjouir vues les nombreuses annulations pour raisons diverses,

le Lundi jour J, mais pas de nouvelles jusqu’à midi, et c’est vers 16h que Jean m’appelle:

ce n’est pas possible d’opérer « manque un produit ». l’hôpital doit le commander!!!!!!!!!

Il faut attendre quelques jours….Lundi 28 normalement…………

Et bien le 28, « ironiquement parceque agacée! » Il fallait bien « un empêchement comme tant d’autres »:

un cas urgent provoque l’annulation. S’en est trop!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je pense avoir été patiente, mais là;

DIRECTION DIRECTEUR de l’hôpital

Après 3 heures d’entretien avec ce dernier

une date: LUNDI 5 MAI 2014

Bien que l’opération prévue en Mai 2013 aie été réglée, un nouveau règlement est réclamé!

il n’est plus question de « discuter », je pars à la poste pour un envoi par Wersten Union….

LE PRINCIPAL EST QUE GREGOIRE SOIT SOIGNE

à 7h30 ce matin 5Mai:

Grégoire est prévu au bloc opératoire: PRIONS LE SEIGNEUR

Après 5 heures en salle d’opération, à 16h30 il est en salle de réveil.

Pas de détails pour l’instant, mais un soulagement se fait sentir.

Merci Messieurs les chirurgiens.

Merci Monsieur le Directeur.

Merci Monsieur le Surveillant.

Et Grand MERCI à Jean VOEMESSE pour son dévouement et tous ses services.

Le Mardi 7 Mai, après une nuit, Grégoire est bien réveillé.

Aux dernières nouvelles, ce jour le 12 Mai, pas encore de précisions sur ce qu’il y eu de fait.

Juste que cette opération a été effectuée en prévison d’une seconde chirurgie qui permettrait de redresser la jambe .

Grégoire reste à l’hôpital en attendant une bonne cicatrisation.

En plus l’enfant présente une allergie au produit anesthésiant, un traitement a été mis en place comme l’an dernier.

L’équipe sur place menée par le directeur de l’école, Jean Voemesse, suit bien le déroulement de cette hospitalisation. Le papa est hébergé à l’hôpital prés de son enfant et gère la nourriture.

Ce sont des moments difficiles à vivre à distance, bien que je sache qu’il soit bien entouré et que tout est fait pour qu’il soit paisible.

La prochaine opération dans quelques temps.

Courage Grégoire, je suis de tout coeur avec toi. Maryse

Je vais venir te voir bientôt.

Le 13 Mai, j’ai pu parlé par téléphone avec le surveillant du service du Professeur:

ils ont travaillé pendant 5 h sur le genou puisque la jambe n’a pas de rotule.

Nous sommes dans l’attente d’une bonne cicatrisation pour effectuer une opération de son pied retourné.

Je parle au téléphone avec Grégoire, c’est émouvant. Quand je lui demande comment il va:

 » JE VAIS TRES BIEN » me répond-il!

SAMEDI 31 MAI 2014:HORRIBLE NOUVELLE

Après consultation et bilan de l’opération du 5 Mai, il est impossible de continuer à opérer Grégoire.

L’état de la jambe est trop atrophiée. Le pied n’est qu’une masse de chair sans os, une opération n’est plus envisagée.

Un problème trés important des nerfs bloque la continuité des soins.

Le mot AMPUTATION a été prononcé au niveau du genou.

Mardi matin, nous sommes convoqués à l’hôpital de Lomé, chez le Professeur avec les parents.

Je peux déjà annoncer la réponse des parents: REFUS CATHEGORIQUE.

Ce grave moment ne concerne que la famille. En aucun cas P.L.E.I.A est concerné.

Suite à entretien avec le Professeur et les parents de GREBOIRE, ce Mardi 3 Juin 2014:

NON à l’ AMPUTATION

Lundi 7 Juillet 2014

SORTIE DE L’HOPITAL après 2 mois d’hospitalisation.Il a fallu une trés bonne cicatrisation avant de penser à rentrer au village pour une question d’hygiène.

Une opération du genou qui finalement ne résoud pas le problème de la jambe de Grégoire.

Le pied « bot » totalement sans partie osseuse reste une partie importante de son handicap

La proposition de l’Amputation proposée par le Professeur a été refusée par les parents.

Bien évidemment, nous suivrons le cours de la vie du petit Grégoire et nous ferons en sorte qu’il ne manque de rien.

La Présidente Maryse PAULUS.

GREGOIRE a retrouvé sa maman et sa petite soeur. La vie a repris son cours habituel dans ce petit village de

Koutoukpa.

En tant que Présidente, et surtout pour l’attachement que j’ai avec les villageois et certaines familles, mes séjours

se dérouleront encore et encore. L’Amitié est grande et beaucoup de choses sont encore à faire.

15 Aôut 2014

Aux dernières nouvelles, la plaie de Grégoire se serait réouverte. Un médecin de campagne veille à le soigner corrctement et je l’en remercie.

Sous surveillance, avec un « envoi Wersten Union » pour tout ce qui concerne soins et pansements.